Yosegi-zukuri

Le yosegi-zukuri est une technique de sculpture japonaise apparue à la fin de la période Heian, aux environs du Xe siècle.


Catégories :

Artisanat du bois - Bois - Art au Japon

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.academic.ru
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Yosegi Zukuri ???. Joined-Block Technique, Assembled-Wood Method. Also... (source : onmarkproductions)
  • This joined-block construction technique (yosegi - zukuri) allowed for a sculpture lighter in feeling and in fact, but it generally precluded the deep and... (source : britannica)
Bouddha Amida de Jôchô réalisé en yosegi-zukuri

Le yosegi-zukuri (???, ou yosegi ??) est une technique de sculpture japonaise apparue à la fin de la période Heian, aux environs du Xe siècle.

Technique

La technique yosegi-zukuri, quand elle est utilisée pour créer une statue, consiste à sculpter séparément différentes pièces de la statue. Ces morceaux de bois, le plus souvent évidés, sont ensuite assemblés par collage pour former le corps de la statue. La gravure des décorations finales est ensuite réalisée, puis une couche de laque, de peinture ou des feuilles d'or sont appliquées.

Cette technique sert à faire travailler une équipe nombreuse répartie sur les différents éléments scindés, tout en allégeant le poids final de la sculpture. Ce type d'assemblage présente aussi l'avantage de favoriser les réparations ultérieures, par un simple remplacement des parties endommagées.

Histoire

À la fin de la période Heian (????, Heian jidai, 794-1185), la technique ichiboku-zukuri (???) consistant à sculpter une statue d'un seul bloc, est remplacée par le yosegi-zukuri qui utilise l'assemblage par collage de multiples morceaux de bois. Cette technique se développe au cours de la période Edo, accompagnant la diffusion de la foi en Amida (???) au sein de l'aristocratie, entrainant la construction de nombreux temples bouddhiques et une forte demande d'images pieuses.

Ce type de technique permet la naissance d'assemblages et de sculptures nouvelles, répondant aux goûts de l'époque ainsi qu'à l'iconographie bouddhiste. Le sculpteur Jôchô (??, mort en 1057) influence énormément le développement du yosegi-zukuri et innove dans l'élaboration de techniques nouvelles. Une unique œuvre de ce maitre artisan a survécu jusqu'à notre époque, une statue d'Amida Nyôrai qui est conservée au Hôôdô (???, salle du phénix) du Byôdô-in (???) près de Kyôto.

Le yosegi est aussi la technique utilisée par le maitre artisan Shoun Genkei Zenji, lors de la construction des cinq cents fameuses statues bouddhiques du temple Tennonzan Gohyaku Rakanji (????????, 305 statues sont conservées).

Voir aussi


Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : technique - yosegi - statue - zukuri - amida - sculpture - période - heian - assemblage - jôchô - fin - histoire - sculpter - morceaux - bois - collage - construction - temples - bouddhiques - nouvelles -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Yosegi-zukuri.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu