Lutherie

La lutherie est le métier du luthier. C'est la fabrication d'instruments de musique à cordes frottées et pincées.


Catégories :

Lutherie - Artisanat du bois - Bois

Définitions :

  • luthier - (lutherie) - de luth 1649 - : Fabricant d'instruments à cordes ainsi qu'à caisses de résonance (luth, violon, guitare, ... ) à l'exclusion des instruments à clavier. (source : site-en-bois)

La lutherie est le métier du luthier. C'est la fabrication d'instruments de musique à cordes frottées et pincées.

Le luthier utilise de nombreux outils, tous n'étant pas spécifiques à son métier, provenant pour certains de la menuiserie. On peut classer ces outils selon leur fonction :[1]

La lutherie est évidemment aussi ancienne que les instruments à cordes ; en rechercher l'origine invite à considérer l'histoire des instruments eux-mêmes.

La lyre est fort ancienne, et on sait comment elle s'oppose chez les Grecs anciens, comme instrument d'Apollon et support du lyrisme, à l'aulos de Dionysos et des tragédies. Le luth dérive, lui, de l'oud arabe, lui même issu du barbat persan. "Al Oud" veut dire "le bâton", en référence peut-être à ce qui le distingue des autres instruments à cordes tels que le rabab : sa table est en bois (et non en peau). Ce luth gagne l'Espagne; il y devient vihuela, puis viole de gambe. Le barbat voyage aussi le long de la route de la soie et gagne l'Extrême-Orient où il prend la forme du Pipa et du Biwa. Le violon de son côté (et ses déclinaisons) dérive lui du rabâb par le rebec, mais également de la vièle et de la lira da bracio.

On le voit, les influences sont nombreuses et enchevêtrées ; les instruments se déplacent et les luthiers gagnent en inspiration, innovent et peaufinent.

Un important centre de lutherie se trouve en Italie dans la ville de Cremone qui a vu naître dès le XVIe siècle des luthiers actuellement prestigieux, tels Stradivari, les Amati, les Guarneri.

En France, c'est Mirecourt qui est le centre respectant les traditions de la lutherie et qui le reste actuellement ; de Mirecourt sont issus énormément des plus grand luthiers français, tels Jean-Baptiste Vuillaume ou les Gand au XIXe siècle.

Notes

  1. La liste plus détaillée des outils utilisées, leurs tailles et formes, leurs applications précises sont consultables dans Tolbecque, chap. Les outils, soit p. 33 à 48, et dans Millant, chap. II, soit p. 29 à 38.

Voir aussi

Liens externes


Recherche sur Google Images :



"atelier de lutherie"

L'image ci-contre est extraite du site atelier-souslecorce.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (371 × 371 - 58 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : lutherie - instruments - luthier - outils - cordes - taille - mirecourt - métier - bois - papier - ancienne - luth - dérive - oud - issu - barbat - gagne - forme - centre - actuellement -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lutherie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu