Jean-Henri Riesener

Jean-Henri Riesener est un ébéniste français d'origine allemande.



Catégories :

Ébéniste - Ébénisterie - Artisanat du bois - Bois - Naissance en 1734 - Décès en 1806 - Artisan d'art

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Jean - Henri Riesener, l'ébéniste ordinaire de la Couronne, livra alors de ... (source : louvre)
  • Auteur : Jean - Henri RIESENER Département : Département des Objets d'art.... Jean-Henri... Musée : Etats-Unis, New-York, The Metropolitan Museum of Art... (source : culture)
  • Jean - Henri Riesener (1734-1806)  : commode, estampillée portant la marque au fer du ... à coucher du prince de Condé au Palais Bourbon. Paris, Muse du Louvre... (source : encyclopedie.bseditions)

Jean-Henri Riesener est un ébéniste français d'origine allemande (né en 1734 à Gladbeck, en Westphalie, et mort à Paris en 1806).

Biographie

Né en Allemagne, il arrive à Paris vers 1755 et entre dans l'atelier de Jean-François Œben. À la mort de ce dernier, il prend la direction de l'atelier de son ancien maître. Il épouse la veuve de ce dernier, Françoise-Marguerite Vandercruse puis Œben, au grand désespoir d'un des autres employés de l'atelier, un certain Jean-François Leleu. Tant que Riesener n'aura pas sa propre maîtrise, il utilisera l'estampille de J. -F. Œben. Il aura un fils peintre, Henri-François Riesener (1767-1828), élève de David.

Secrétaire à cylindre de Louis XV à Versailles

Reçu maître en 1768, il est appelé «ébéniste ordinaire du roi» en 1774, et pendant dix ans il apportera la Cour et la famille royale en meubles fastueux de style néo-classique. Il est reconnu comme l'un des meilleurs représentants du style transition et achèvera surtout le célèbre bureau à cylindre de Louis XV commencé par Œben. Parmi ses particularités il convient de noter l'utilisation de bronzes dorés d'une particulièrement grande finesse ; il fait partie des premiers à dissimuler toujours leurs fixations. Avec l'aide de Pierre-Elisabeth de Fontanieu, intendant du Garde-Meuble, Riesener est celui qui fera évoluer le style Louis XV vers le style Louis XVI. À la fin de sa carrière, Fontanieu lui reprochera ses prix excessifs.

Après la Révolution française sa popularité décline et il se retire en 1800. Pendant les ventes révolutionnaires, il rachète une partie de sa production à des prix inférieurs à ceux auxquels la Couronne les lui avait acquiss mais ne parviendra pas à les revendre, étant donné qu'une grande partie de sa clientèle a disparu mais également du fait que le goût ait changé.

Références

Musée

J. -H. Riesener est certainement l'ébéniste français le plus représenté dans les musées du monde entier.

Autriche :

États-Unis d'Amérique :

France :

Pays-Bas :

Portugal :

Royaume-Uni :

Russie :

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : arts - musée - museum - riesener - paris - louis - collection - style - jean - ébéniste - œben - meubles - partie - saint - atelier - françois - célèbre - national - château - londres -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Henri_Riesener.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu