Jean-François Oeben

Jean-François Oëben, Johann Franz Œben, est un ébéniste né à Aix-la-Chapelle le 9 octobre 1721 mais il a vécu essentiellement à Paris où il est mort le 21 janvier 1763.


Catégories :

Ébéniste - Ébénisterie - Artisanat du bois - Bois - Naissance en 1721 - Naissance à Aix-la-Chapelle - Décès en 1763

Recherche sur Google Images :


Source image : larousse.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ŒBEN JEAN -FRANÇOIS (1720 env. -1763). Le "bureau du Roi" par Jean - François Œben et Jean -Henri Riesener. Ébéniste d'origine allemande, Œben travaille à son... (source : universalis)
  • Thème (s) de cette page : œben ébéniste, œben, jean francois œben, jean françois œben, jean - françois œben, ebeniste œben, œben jean françois, ... (source : insecula)
  • Jean - François Œben. Jean - François Œben, bureau à cylindre. Ébéniste français d'origine allemande (Heinsberg, près d'Aix-la-Chapelle, vers 1720-Paris 1763).... (source : larousse)
Secrétaire à cylindre de Jean-Francois Oëben
Secrétaire à cylindre de Jean-Francois Oëben

Jean-François Oëben, Johann Franz Œben, est un ébéniste né à Aix-la-Chapelle le 9 octobre 1721 mais il a vécu essentiellement à Paris où il est mort le 21 janvier 1763.

Il a travaillé dans l'ancien atelier d'André-Charles Boulle avant d'obtenir un nouvel atelier aux Gobelins en 1754. On ne connaît rien sur vie avant le contrat d'apprentissage chez le fils Boulle (1751), sauf son mariage, en 1749, avec Françoise Marguerite Vandercruse, sœur de l'ébéniste Roger Vandercruse (RVLC). Brillant ébéniste, il a reçu en 1761 le prestigieux titre d'ébéniste du Roy, grâce auquel il a obtenu un atelier à l'Arsenal. Du fait de son logement dans des enceintes royales, il était dispensé des règles de la corporation de menuisiers ébénistes. Il était reconnu pour ses petits meubles à mécanismes et ses marqueteries d'une grande finesse. Son œuvre la plus célèbre est le bureau du Roi Louis XV, commandé en 1760. Œben est décédé en 1763, bien avant d'avoir achevé le meuble. Sa succession donna lieu à une lutte entre ses principaux élèves, Jean-François Leleu et Jean-Henri Riesener. Riesener l'emporta et termina le bureau en 1769. Ce dernier est désormais conservé au château de Versailles. Riesener n'ayant obtenu sa maîtrise qu'en 1768, les meubles produits entre 1763 et 1768 portent l'estampille de JF Œben, mais ne sont plus de lui.

Son frère Simon, aussi ébéniste (maître en 1769), mais d'une moindre qualité aura une plus longue carrière et épouse comme Jean-François, une des sœurs de RVLC (Roger Vandercruse), Marie-Marguerite.

Voir aussi

Références

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : ébéniste - jean - œben - françois - 1763 - atelier - vandercruse - meubles - riesener - oëben - paris - boulle - marguerite - sœur - roger - rvlc - obtenu - célèbre - bureau - 1769 -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Fran%C3%A7ois_Oeben.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu