Facture instrumentale

Actuellement, la facture instrumentale est un élément non négligeable de l'économie, de nombreuses entreprises depuis des siècles s'étant investies dans cette activité.


Catégories :

Métier de l'artisanat - Métier de la musique - Lutherie - Artisanat du bois - Bois - Entreprise de facture instrumentale

Recherche sur Google Images :


Source image : orientation.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... La facture instrumentale est un secteur principalement artisanal... le travail de restauration a pris une place importante dans la vie du luthier.... Il existe aussi des facteurs d'instruments anciens (violes, luths.... (source : mediatheque.cite-musique)
  • ... La facture instrumentale est aussi une industrie de main d'œuvre, ... Ainsi Gweltas Simon, facteur de harpes à chevalets, le résume..... la restauration d'orgues et d'autres instruments de musique historiques (cf.... (source : irma.asso)
  • La facture instrumentale est un secteur principalement artisanal constitué de ... Le luthier du quatuor est le facteur des instruments à cordes frottées... (source : tousmusiciens)

Actuellement, la facture instrumentale est un élément non négligeable de l'économie, de nombreuses entreprises depuis des siècles s'étant investies dans cette activité. Si les premiers musiciens concevaient eux-mêmes leurs instruments de musique, particulièrement vite, des corps de métiers se sont spécialisés dans la conception et la réalisation de ces objets de production sonore. Ces «faiseurs» — terme employé avant le XVIIe siècle — sont des artisans désormais nommé facteurs (Facteur d'orgue, de clavecin, de piano…) ou luthiers (pour le luth, le violon, la guitare…), ou même luthiers-tourneurs sur bois (la flûte à bec, le hautbois…), ou «forcetiers» — voir chaudronniers — (trompes, cors…), ou aussi les particulièrement pointus fondeurs de cymbales, certains utilisant les technologies les plus modernes comme les fabricants d'instruments de musique électronique.

L'article «Histoire du clavecin» donne un exemple précis et instructif sur la facture instrumentale, de son évolution à travers le temps, les pays, les techniques et les hommes, mais également ses heures de gloires, ses éclipses et ses renouveaux, sans oublier les liens obligés avec les compositeurs et les interprètes et l'obligation de ne jamais rien figer, ses artisans fabriquant le plus fréquemment des œuvres d'art, ou alors des chefs-d'œuvre.

En France

Clavecin de Pascal Taskin (1788) Hambourg, Museum für Kunst und Gewerbe

Les métiers ci-après du secteur de la facture instrumentale sont inscrits par arrêté ministériel dans la liste des «métiers de l'artisanat d'art»[1] :

Notes et références

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : facteurs - restaurateur - instruments - facture - instrumentale - musique - métiers - clavecin - luthiers - siècles - particulièrement - artisans - orgue - piano - guitare - bois - fabricants - œuvres - art - arrêté -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Facture_instrumentale.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu