Écorce

L'écorce est le revêtement extérieur du tronc, des branches et des racines des arbres, et d'une façon plus générale des plantes ligneuses.



Catégories :

Arbre - Morphologie végétale

Recherche sur Google Images :


Source image : www.licencephoto.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • partie extérieure du tronc d'un arbre (source : mediaforest)
  • (nf). Enveloppe la plus externe d'une tige ligneuse, d'un tronc d'arbre, de ses branches ou d'une racine et qu'on peut détacher. (source : pagesperso-orange)

L'écorce est le revêtement extérieur du tronc, des branches et des racines des arbres, et d'une façon plus générale des plantes ligneuses.

Écorce fossile d'un arbre préhistorique (Lepidodendron)
Écorce d'un arbre
L'écorce peut circonscrire une large blessure, et quelquefois même la recouvrir
Écorces de chêne-liège (Portugal)
En zone tropicale, plusieurs espèces d'arbre ont des écorces garnies de solides épines (ici Bombax costatum en Gambie)
Nid (certainement de troglodyte) construit entre tronc et écorce d'un arbre dépérissant

Il est fréquemment envisageable de reconnaître un arbre par son écorce, dont l'aspect peut cependant fortement fluctuer selon les régions (latitudes, altitudes), son âge, son exposition, et la présence éventuelle de lichens ou d'autres épiphytes.

Définitions

Dans le langage familier ;
on nomme écorce les tissus externes, morts, crevassés, qui quelquefois s'exfolient par plaques, et que les botanistes nomment «rhytidome».

En botanique ;

Schéma d'une racine primaire.


L'écorce comprend la totalité des tissus dits corticaux produits vers l'extérieur de la tige par le fonctionnement du Phellogène ou assise génératrice suberophellodermique sur le branches, le tronc, mais également les racines des arbres. C'est une couche de cellules génératrices, méristème secondaire, qui produit du liège (ou suber ou phellème), vers l'extérieur et du phelloderme, vers l'intérieur qui est l'écorce vivante. Le phelloderme assure la continuité de la protection externe, malgré l'accroissement en diamètre de la tige.
Pour résumer, l'écorce au sens commun du terme est par conséquent constituée par l'épiderme, le parenchyme cortical, et le suber (ou liège).
L'écorce des arbres est fréquemment riche en toxines (phénols) et principes amers (tanins) ce qui la rend plus protectrice, mais en fait aussi une source de principes médicinaux, que certains animaux ont aussi appris à exploiter (ex : l'aspirine de l'écorce de saules broutée par des animaux).

Blessures de l'écorce

Les blessures qui n'intéressent que l'écorce au sens botanique du terme ne sont pas trop dommageables pour l'arbre (Le chêne-liège est écorcé l'ensemble des sept ans). Il n'en est pas de même pour les blessures profondes, celles qui atteignent le bois Dès les premières minutes l'arbre réagit : Il émet des tanins (Polyphénols) ou des résines pour limiter les agressions extérieures, champignons surtout, les vaisseaux vont être obstrués naturellement (Thyllose). Les cellules peu spécialisées localisées près du cambium déchiré vont se dédifférencier puis se diviser pour produire un cal, ce n'est qu'au sein de ce cal que l'anneau cambial va se reconstituer, au plus tôt, le dixième jour (Blessure étroite en pleine période d'activité mitotique). Ce néo-cambium produira du bois à l'intérieur et du liber à l'extérieur. Parallèlement un néo-phellogène va s'initier dans les couches moins profondes, ceci protègera la blessure en cours de cicatrisation de la déshydratation.

Utilisation

L'écorce de certaines plantes est exploitée par l'homme à des fins diverses :

Certains arbres et arbustes sont cultivés à cause de l'aspect décoratif de leur écorce.

En horticulture, on utilise fréquemment des écorces de pin pour réaliser des paillis isolants.

Voir aussi

Notes et références


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89corce.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 27/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu